Capture d’écran 2016-02-02 à 22.04.20
Hors-Série
Plus d'infos

Le rôle des collectionneurs dans notre histoire littéraire a souvent été négligé. Peut-être en raison du secret et du mystère dont certains bibliophiles aiment à s’entourer. Il en est qui, au contraire, ouvrent grand leur bibliothèque et accompagnent la redécouverte d’une période, d’un artiste ou d’une oeuvre. Michel Remy-Bieth est de ceux-là. En une cinquantaine d’années, il a réuni des centaines de lettres et de photographies, des objets. Des documents inédits qui dessinent un nouveau visage de Colette. La Société des amis de Colette a souhaité rendre hommage à cette oeuvre exemplaire en demandant à seize auteurs – universitaires, écrivains, amis – d’écrire un texte à partir d’un document de la collection de Michel Remy-Bieth. Une promenade sur les chemins de l’enfance, de l’amour et de la création, où passent les visages et les noms de Sido, du Capitaine, d’Achille et de Léo, de Willy et de Missy, de Caroline Otero, de Mistinguett, d’Edwige Feuillère. « Comme autant de pistes qui mènent à un seul être, Colette. » (D. Arsand) Sans Michel Remy-Bieth, sans ses découvertes, sans sa passion, Colette ne serait pas la même.

22€
Capture d’écran 2016-02-02 à 22.02.13
Cahier Colette n°36
Plus d'infos

Colette et les bêtes : une évidence. Mais une fausse évidence. Loin de l’image superficielle qui en a souvent été donnée, ce 36e numéro des Cahiers Colette, préfacé par la philosophe Élisabeth de Fontenay, apporte un éclairage nouveau sur la conception que nous avions des relations de Colette avec les animaux et sur leur place au sein de l’oeuvre. Bien plus, Colette y apparaît comme une pionnière de la conscience écologique. « Il n’y a qu’une bête ! », affirmait-elle, devançant de plus d’un demi-siècle les recherches contemporaines sur l’unité du vivant. On retrouvera également dans ce numéro la correspondance inédite de Colette avec son dernier médecin, magnifique leçon de vie et d’acceptation de la souffrance et de la vieillesse, et trois études qui témoignent des liens privilégiés de Colette avec les grands auteurs de son temps : Marcel Proust, Germaine Beaumont et Joseph Kessel. Colette au plus près de son temps et plus contemporaine que jamais.

18€
Capture d’écran 2015-11-30 à 22.51.32
Cahier Colette n°35
Plus d'infos

Grande guerre, guerre longue, guerre d’hommes, la Grande Guerre a aussi mobilisé les civils. Loin des champs de bataille, la vie continue. Femmes, enfants, vieillards, toute une société tente de survivre à l’absence et aux drames quotidiens. Femme d’action, Colette est sur tous les fronts : au chevet des grands blessés, à Verdun, dans les villages pillés et ruinés, à l’arrière dans un Paris en fièvre… Partout, elle observe et décrit avec tendresse et fierté un monde souvent absent de la grande Histoire. Soixante ans après la mort de Colette, ce nouveau cahier est l’occasion de remettre en lumière la modernité d’une oeuvre et d’une femme multiple et libre et de rappeler ce que furent ces quatre années de guerre pour beaucoup de femmes. Un véritable album de guerre accompagné de documents inédits et de photographies rares. Le témoignage unique et saisissant de l’un des plus grands écrivains français.

15€
Capture d’écran 2016-02-02 à 21.55.45
Cahier Colette n°34
Plus d'infos

Connue de tous les lecteurs de Colette sous le surnom de Bel-Gazou, Colette de Jouvenel (1913-1981) fascine et suscite bien des interrogations. Étude, entretien et témoignages précisent le portrait d’une femme discrète, courageuse, engagée, avant-gardiste dans bien des domaines. Et passionnée quand, après la mort de Colette, elle mit toutes ses forces à perpétuer, à faire découvrir et aimer cette « oeuvre dont parlent à la légère seules les personne qui ne l’ont pas lue ». Ses impressions, ses souvenirs, ses joies, ses peines, c’est à ses notes personnelles que Colette de Jouvenel les réservait. Des réflexions consignées au fil du temps et de la plume, sans souci d’ordre ou de chronologie. De ces notes, retrouvées dans ses archives après sa mort, elle avait prévu de faire un livre de souvenirs. Elle n’en eut pas le temps. On pourra lire ici, pour la première fois, une partie de ces mémoires fidèlement recomposées. Les cahiers Colette ont été créés en 1977 sous l’impulsion de Colette de Jouvenel. Puisse ce trente-quatrième numéro rendre un juste hommage à celle qui au long d’un parcours parfois difficile, parfois contrarié, mais toujours honnête et courageux a aussi gagné le droit de s’appeler tout simplement Colette.

18€
Image 4
Cahier Colette n°33
Plus d'infos

Il y a cent mourait celle que l’on « appelait ‘‘Sido’’ pour abréger Sidonie », la mère de Colette. Sido la mécréante, la femme généreuse au cœur d’or, intelligente, sensible, adorant les hommes, les bêtes et les fleurs d’un même amour… La voici telle qu’elle nous apparaît, placée dans l’ombre du mythe construit par sa fille. Tous les lecteurs de Colette connaissent ces morceaux d’anthologie, ces chefs-d’œuvre qui glorifient Sido. Ce cahier n°33 nourrit une autre ambition : redonner à Sidonie Colette sa vraie consistance, la saisir dans toute sa complexité et sa singularité. Pour cette raison, le dossier spécial qui lui est consacré se fonde uniquement sur des pièces d’archives, documents de première main portés pour la première fois à la connaissance du public : lettres, articles de presse, témoignages… sur Sido, mais aussi sur son père, ses frères journalistes, et sur sa sœur, la mystérieuse Irma.

A travers « quelques joyaux », des lettres inconnues de Sido à Colette, la section des inédits renoue le dialogue mère-fille. Lettres révélatrices qui laissent deviner qu’il n’était pas aisé d’être la fille de cette femme tout à la fois libre, exigeante, intolérante, possessive, injuste parfois. Une autre série de lettres éclairent une relation tout aussi complexe : celle de Colette et Olympe Terrain.

Au-delà des documents d’archives, ce cahier reste ouvert aux recherches contemporaines avec, pour la première fois, une étude consacrée à l’une des œuvres les plus étonnantes de Colette : Bella-Vista. Les autres études explorent le champ des amitiés artistiques (Sem et Debussy) et celui de la villégiature, au gré d’une promenade pittoresque qui nous conduit à la découverte des maisons de Colette au Crotoy.

Si ces maisons de passage ont aujourd’hui disparu, une autre façade, révérée entre toutes, s’anime peu à peu, celle de la maison de Saint-Sauveur qui est actuellement l’objet d’une vaste réhabilitation. Sido n’a plus à s’inquiéter. Cette fois, Colette est définitivement rentrée chez elle.

Epuisé
Capture d’écran 2016-02-02 à 22.12.33
Cahier Colette n°32
Plus d'infos

Traduite dans de nombreux pays, commentée par les plus grands auteurs, de Cocteau à Le Clézio, l’oeuvre de Colette a si continûment influé dans les domaines les plus variés de l’art, que l’on peut proprement dire qu’elle a fait école. Son influence est tout particulièrement remarquable chez des auteurs tels que Mireille Havet et Louis Aragon et s’étend jusqu’à nos jours sous des formes parfois très originales, comme le montre le film Tournée réalisé par Mathieu Amalric en 2010. Au chapitre des inédits, ce Cahiers Colette n°32 présente les lettres adressées à l’industriel Maurice Saurel. Elles révèlent une Colette tout aussi surprenante, soucieuse d’autrui, apportant dès qu’elle le peut son assistance aux plus démunis. Dans la sphère privée toujours, on découvre une influence d’une autre nature, et réciproque cette fois, entre Colette et Henry de Jouvenel. Deux études apportent une ouverture internationale : l’une, menée pour la première fois, nous renseigne sur la réception des oeuvres de Colette en Espagne ; tandis qu’une autre décrypte l’attention toute particulière qu’elle a porté, non sans ironie, au monde de la mode. Une autre école, celle du music-hall, nous entraîne à suivre la vagabonde en tournée à Dijon. Nous ne quittons la scène que pour les coulisses, celles de « Colette en scène », le spectacle-événement donné sur la scène du Châtelet en faveur du rachat de la maison natale. L’envers du music-hall en quelque sorte. Ecrivains, réalisateurs, artistes, comédiens, lecteurs, ont puisé dans la vie et l’oeuvre de Colette une source d’inspiration ou un modèle d’art de vivre. Peu d’auteurs peuvent se

18€
9euv3skze.
Cahier Colette n°31
15€
1644_1143699.pjpeg
Cahier Colette n°25
15€
c1
Cahier Colette n°1
Epuisé
cahier-colette-37
Cahier Colette n°37
Plus d'infos

Au cours d’un demi-siècle de création littéraire, Colette n’a cessé d’évoquer son village natal et tous les personnages qu’elle y a connus.

Peu après ses vingt ans, elle a peuplé « Montigny », le village de Claudine, d’une turbulente jeunesse ; elle a animé, dans sa maturité, tout un village et, dans ses Derniers écrits, rendu hommage à ces compatriotes d’autrefois.

Que doivent ces personnages littéraires, habitants d’une bourgade recréée par l’imagination de l’auteur, aux personnes qui, dans les dernières décennies du XIXe siècle, vivaient à Saint-Sauveur-en-Puisaye, chef-lieu de canton du département de l’Yonne ? C’est à cette question que tente de répondre ce répertoire. 

18€

PARTAGER

Panier
Votre panier est vide