« Colette à Saint-Tropez » du 22 août au 20 septembre, salle Jean-Despas, place des Lices à Saint-Tropez. Entrée libre. 

Cette exposition témoigne de l’importance dans l’œuvre de Colette (1873-1954) des années que Colette passa à la Treille muscate et combien sa passion pour Saint-Tropez marqua définitivement sa vie et la littérature. L’exposition évoque les fréquents séjours de l’écrivaine dans sa maison tropézienne. Ces années (1925-1939) correspondent également à celles de l’apogée littéraire de Colette, celles de son dernier amour, celles de nouvelles amitiés avec notamment les peintres de Saint-Tropez. Durant cette période de sa vie, Colette connaît des relations apaisées avec sa fille et crée sa propre marque de cosmétiques. A travers le regard de l’écrivain et de ses amis peintres, c’est également le Saint-Tropez d’avant-guerre qui est ici restitué.

Frédéric Vitoux, de l’Académie française, parraine l’exposition, présentée du 22 août au 20 septembre dans la salle Jean-Despas, sur la place des Lices. Cet évènement a été réalisé en partenariat avec la mairie de Saint-Tropez par Bernard Clavreuil, libraire-expert parisien spécialisé dans les ouvrages anciens, collectionneur de l’œuvre de l’écrivain et qui possède une propriété à Ramatuelle ; Françoise Duvernier, conservateur honoraire de la bibliothèque d’Auxerre ; et Gilles Puech, scénographe. Cette équipe a déjà réalisé deux importantes expositions sur l’écrivain :

« J’appartiens à un pays que j’ai quitté », présentée en 2004 à l’abbaye Saint-Germain d’Auxerre, et « … je vais écrire encore il n’y a pas d’autre sort pour moi », présentée à Auxerre en 2011 et au musée Richard-Anacréon de Granville en 2012.

De nombreuses pièces exposées à Saint-Tropez proviennent de la collection de Bernard Clavreuil, mais le musée de l’Annonciade et les archives municipales de Saint-Tropez, le Centre d’Etudes Colette et le musée Colette de Saint-Sauveur-en-Puisaye, ainsi que Foulques de Jouvenel, Frédéric Maget, président de la société des Amis de Colette, et d’autres collectionneurs privés ont exceptionnellement prêté des œuvres pour l’occasion. Au total, ce sont près de 200 lettres, photographies, manuscrits, tableaux, éditions rares, objets qui sont présentés.

(extrait du dossier de presse de l’exposition à lire en intégralité en cliquant ici)

Capture d’écran 2015-08-11 à 10.53.48 Capture d’écran 2015-08-11 à 10.53.52
Capture d’écran 2015-08-11 à 10.52.52 Capture d’écran 2015-08-11 à 10.51.37